• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Plutôt Hitler que le Front populaire

Plutôt Hitler que le Front populaire

Foin du point Godwin. Depuis que Mélenchon menace la 3ème place de Fillon, c’est l’alliance sacrée pour mettre en garde contre le moment Mélenchon.

Pendant quatre ans, il était entendu que Marine Le Pen présente au second tour et qu’elle y serait opposée à un candidat « raisonnable » qui n’en ferait qu’une bouchée. C’était même la stratégie à peine voilée de Sarkozy comme de Hollande : s’offrir une match retour en avril pour écraser la blonde au mois de mai.

Bon, les deux rivaux ont dû renoncer à cette revanche, l’un battu par son ancien collaborateur, l’autre gentiment trahi par son poulain.

Depuis la fin novembre, il était donc entendu qu’elle serait corrigée par le candidat issu des primaires de la droite.

Mais depuis le début de l’année, les déboires et les maladresses d’Harpagon-Tarfuffe Fillon l’ont fragilisé, tandis que Brutus Macron voyait sa cote monter chez les sondeurs.

Tant que les deux « candidats de la raison » faisaient la course en tête, même s’ils étaient dépassé par l’héritière du Front National, les autorités bancaires, économiques, médiatiques et politiques pouvaient feindre une inquiétude, mais elle n’était pas réelle. Les deux candidats de gauche stagnaient aux alentours de 12% .

Le Président sortant, dont personne ne peut douter qu’il votera pour son mignon volage, pouvait alors déclarer que sa fonction lui interdisait de prendre parti avant le premier tour et qu’il ne le ferait qu’avant le second tour si nécessaire. Si la candidate du Front National était qualifiée, sa fonction l’obligerait alors à initier le fameux « Front Républicain ».

Or depuis que Mélenchon a rejoint le trio de tête, François Hollande est intervenu au moins à deux reprises pour dire tout le mal qu’il pensait du candidat de la France Insoumise, précédé par le sinistre Gattaz et suivi par le chœur des bonnes consciences (Barbier, Cohen, Fourest, Giesberg, Oppenheimer, etc...). Dans le même temps, les fillonistes se sont déchaînés contre le malotru qui menaçait la qualification encore un peu possible de leur champion.[1]

 

La droite versaillaise et décomplexée, sans parler de la droite nationaliste, a toujours été prête à choisir « Plutôt Hitler que le Front populaire ». Si le slogan n’est pas avérée sous la plume ou dans la bouche d’un grand patron ou d’un dirigeant d’une des droites françaises de l’entre-deux-guerres, un intellectuel centriste écrivait en 1938 : « On ne comprendra rien au comportement de cette fraction de la bourgeoisie française si on ne l’entend murmurer à mi-voix : « Plutôt Hitler que Blum ».

C’était dans le numéro d’octobre 1938 de la revue Esprit,[2] sous la signature d’Emmanuel Mounier, qui n’avait pas fait preuve d’un antinazisme primaire.

Mais aujourd’hui, dans les circonstances présentes, confrontés aux exigences du monde de la phynance, Emmanuel Macron et son mentor François Hollande hésiteraient peut-être à choisir trop légèrement entre Allende et Pinochet. Après tout, ce dernier, grâce l’intervention des Etats-Unis, a rétabli l’ordre et l’économie de marché au Chili.

 

François Fillon mérite bien le titre d’« homme à abattre » qu’il revendique. Mais son exécution en règle, en direct-live, par Nicolas Dupont-Aignan, est restée symbolique. La fusillade des Champs-Elysées lui a donc permis de consacrer les deux tiers de son temps de parole à la question du terrorisme. Et Marine Le Pen y a consacré la totalité de sa conclusion. Et ils espèrent bien en tirer profit.

Ces assassins qui se réclament de Mahomet sont les complices objectifs des droites autoritaires et sécuritaires. Pour reprendre une formule des années, ils se font des incendiaires du Reichstag.

 

[1] Bon plusieurs sondeurs ont replacé Fillon un demi point devant Mélenchon. L’affaire de l’attentat déjoué, dont l’ancien Premier « aurait été la cible », devrait lui permettre de grappiller quelques centièmes de points d’ici dimanche. Ces affaires de sécurité, de police et d’attentats qui avaient déjà animé la campagne du 16 au 18 mars, rappellent furieusement les manœuvres de Pasqua pour faire gagner Chirac en 1988.

[2] Lendemains d'une trahison

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 22 avril 10:30

    à l’auteur,
    Heureusement, il y a Mélenchon, un homme politique d’une clairvoyance remarquable, l’équivalent d’un Churchill ou d’un De Gaulle. Je me rappelle encore avec émotion l’époque où il affirmait son soutien à Hugo Chavez, le génial dirigeant du Venezuela. Chavez, certes, fut beaucoup contesté, mais par les imbéciles. Il est mort, hélas, mais les graines qu’il a semées, on le voit bien aujourd’hui, portent déjà leurs fruits, et le Venezuela de Nicolas Maduro est vraiment devenu le fer de lance de l’économie sud-américaine. Un vrai petit paradis terrestre, comme la Corée du Nord.
    Si Mélenchon pouvait devenir dès demain notre Führer démocratique, la France s’en trouverait tout de suite mieux, et les Français, qui ne sont pas des idiots, s’en souviendront dans l’isoloir.


    • quid damned quid damned 22 avril 10:46

      @Christian Labrune
      C’est vrai que Chavez était un grand homme, il chassait l’impérialisme américain hors de son territoire, tandis que Mélenchon veut rester dans l’UE qui est plus que bénéfique pour cet impérialisme. Cherchez l’erreur.
      Fürher démocratique ? Voulez dire Füite du débat démocratique, non ?


    • Christian Labrune Christian Labrune 22 avril 10:55

      Voulez dire Füite du débat démocratique, non ?

      @quid damned
      Je voulais simplement dire que Mélenchon est un fasciste, le double sinistre (au sens étymologique de l’ajectif) des Le Pen. Pas très différent du Mussolini des Turcs avec lequel il saurait très bien s’entendre. L’idéologie n’est pas tout à fait la même, mais les méthodes le sont. Au reste, Mélenchon est parfaitement islamo-compatible, comme Hamon et tout l’islamo-gauchisme du NR (*) qui partage avec les Frères et les salafistes la haine des Céfrans et des faces de craie.
      (*) NR : nouveau racisme.


    • quid damned quid damned 22 avril 11:08

      @Christian Labrune
      Aux temps pour moi ...
      Cependant l’extrémisme anti-islam exacerbé n’est pas très démocratique non plus.


    • Christian Labrune Christian Labrune 22 avril 12:06

      Cependant l’extrémisme anti-islam exacerbé n’est pas très démocratique non plus.

      @quid damned
      Qu’est-ce que vous appelez « extrémisme anti-islam » ? Vous n’allez quand même pas nous parler d’islamophobie ! Personnellement, n’ayant peur de rien je ne saurais être islamophobe, comme nos ministres socialistes qui sont terrifiés par les entreprises des Frères et des salafistes dans les banlieues, et prêts à tout leur céder pour être momentanément tranquilles. Mais je suis, de fait, férocement ennemi de l’islam qu’on observe aujourd’hui, comme je serais ennemi du christianisme s’il remplaçait le goupillon par la kalachnikov.

      Vous pouvez donc bien si cela vous amuse, dire que je suis un extrémiste de la laïcité, mais ce serait une absurdité  : si la laïcité, qui est la tolérance même, n’est pas radicale, il n’y a plus de laïcité. L’extrémisme de la laïcité, c’est de dire : la religion relève de la sphère privée, l’état n’a pas à la connaître, et elle n’a pas à s’exhiber ou à vouloir contrôler des populations entières par le prosélytisme ou l’intimidation. Toute entorse à ce principe « extrémiste » induit paradoxalement, comme on le voit bien, des conflits et des violences. Le concept de laïcité se suffit à lui-même, il n’a pas besoin d’être renforcé ou atténué par un adjectif.

      Par voie de conséquence, la religion est tout à fait exclue du débat « démocratique ». On peut bien débattre entre amis, les uns athées, les autres croyants, de questions théologiques, c’est sans conséquence, mais l’état n’a pas à reconnaître les religions, surtout lorsque leurs prétentions sont exorbitantes, renforcent le communautarisme et menacent la paix sociale. Or l’objectif explicite des Frères musulmans, vous devez le savoir, c’est de faire de la France une telle d’islam, de faire prévaloir la charia sur les institutions démocratiques, comme c’est déjà le cas dans certaines banlieues. On nous fait la guerre, et on répond à la guerre par des moyens militaires. Non pas en tolérant les violences.
       


    • quid damned quid damned 22 avril 15:41

      @Christian Labrune
      Je ne vous accuse pas. Désolé si j’ai été maladroit. Je vais faire le perroquet de FA, mais ce sujet est très clivant et délicat. je me garderai donc de porter quelque jugement dans un sens ou dans l’autre. Ce n’est pas l’enjeu essentiel de ces élections.
      Cependant j’ai d’énormes doutes sur les réels tenants et aboutissants des attentats qui tombent à point nommé à chaque élections. À qui profite le crime ? Sûrement pas aux musulmans.
      Salutations


    • P.-A. Teslier 22 avril 16:28

      @Christian Labrune

        • Mélenchon, un politique pas si honnête !

          En ayant été, presque toute sa vie, un élu, c’est quand même lui qui a le plus gros patrimoine des 11 candidats ! Étrange n’est-ce pas ?

          La preuve ? Même lui a reconnu les faits. Il a reconnu avoir investi les 150 000 euros de la vente de sa permanence de Massy (permanence payée par le contribuable) dans sa campagne de 2012. Campagne dont il a été remboursé à 100%. Donc, le voleur investit l’argent volé et, de plus, nous les volés (nous contribuables), nous le remboursons. Magnifique, n’est-ce pas ?

          Mélenchon dit merci aux contribuables (lien)

           


    • Le421 Le421 22 avril 20:19

      @P.-A. Teslier

      Est-ce illégal ? Parce que si c’est le cas, je connais quelqu’un, près de chez moi, qui fait pareil.
      Germinal Peiro, pour ne pas le citer.
      Mais !! Caramba y carambita !!
      C’est parfaitement légal.

      Hé. 150.000€. C’est « petit bras », non.
      Z’avez autre chose ?
      Une bonne fraude fiscale, détournement de fonds publics, faux et usage de faux, etc, etc...
      Parce que beaucoup ont ça en stock !!
      Sans déconner...

      Et le ch’ti Macron, il crame 3 patates en deux coups de cuillère à pot pour son train de vie.
      Il raconte partout qu’il est fauché et perclus de dettes et on lui refile 8 patates sans problème pour sa campagne.
      Si ça c’est pas du candidat des banques, moi, je me les coupe !!


    • Onecinikiou 22 avril 22:12

      @Christian Labrune


      Il serait temps que vous retourniez chez vos amis de Dreuz.info. 

      Ce qui est hilarant dans votre discours, c’est que votre anti-islamisme viscéral et monomaniaque vous rapproche le plus certainement de celui du Front National, mais vous qualifiez ce dernier de fasciste, tout en soutenant inconditionnellement la politique d’apartheid de l’Etat israélien. 

      Je vais donc le redire pour bien me faire comprendre : les patriotes français en ont plus que marre de votre double discours et de vos indignations sélectives fonction de vos adhésion idéologiques, et de votre tribalisme !

      Faites votre alya nom de dieu, et arrêter de nous casser les pieds avec vos obsessions et vos complexes. Et n’oubliez pas de prendre Goldnadel avec vous.

    • arthes arthes 23 avril 08:00

      @Le421
       smiley


      Germinal....Vous voulez parler de notre cher depute socialis te cumulard qui voudrait defigurer la vallee de la dordogne pour faire passer sa voie rapide devant son joli vi llage (et ca va couter tres cher au contribuable, mais c est pas lui qui le sort de sa poche) et dont la rumeur colporte qu il fait beneficier a sa fille d un emploi fictif ?

    • troletbuse troletbuse 23 avril 09:56

      @P.-A. Teslier
      Parce que la plupart des autres candidats dit « grands » ont menti comme Macron, Valls,etc...

      https://www.youtube.com/watch?v=vufr_qP86ro


    • Le421 Le421 23 avril 15:47

      @arthes
      Pardi...
      Je fais partie de l’ASVD, même si j’ai quelques divergences sur les arguments...
      Parce que passé le pont de Vézac (SNCF), ben, jusqu’à Braulein, on suit un camping-car à 45 sans pouvoir dépasser.
      Alors que Rivaux-Les Presses, bonjour !!
      C’était un peu plus urgent.
      Du coup, je suis d’accord avec Jean-Jacques.
      Comme quoi.  smiley


    • Montdragon Montdragon 22 avril 10:43

      Pauvre pauvre petit laquais du IVème Reich....


      • Christian Labrune Christian Labrune 22 avril 15:55

        Pauvre pauvre petit laquais du IVème Reich....

        @Montdragon

        Je n’irai peut-être pas jusque là. Et puis, le Mussolini des Turcs peut bien insulter la chancelière allemande et la traiter de nazie, n’importe quel Européen qui n’y aurait jamais songé fera immédiatement cette réflexion que, dans la comparaison Merkel / Erdogan s’il faut trouver un nazi, ce sera Erdogan . Le nazisme en Allemagne et en Europe, c’est fini. Il est donc absurde de parler d’un IVe Reich. Certes, on le voit renaître aussi bien en Iran que chez les sunnites, mais il subira le même sort qu’à la fin des année 40.
        Je ne disais donc pas que Mélenchon était un nazi, mais que son programme et sa manière de se comporter, en revanche, étaient tout à fait fascisants et parfaitement comparables à ce qu’on peut voir ordinairement dans le camp Le Pen.
        Ce qui est très révélateur et plutôt inquiétant, c’est qu’il y ait dans le pays pour soutenir ces deux-là, des masses énormes de Français totalement crétinisés qui regardent comme un Dieu, les uns leur « Marine », et les autres ce pitoyablet animalcule politique. Depuis qu’il peut dire « Je suis partout » et qu’à la manière de l’Immaculée Conception, grâce à son espèce d’hologramme, il multiplie les « apparitions », Il est l’objet du même type de vénération imbécile que feu le dictateur du Vénézuéla, qu’Erdogan ou même que le petit bonhomme à moustache carrée des années 30. Un Français muni d’un peu de sens critique, voyant la médiocrité de l’ensemble des candidats qu’on nous propose, hésitera longtemps, finira peut-être par se résoudre à voter pour le « moins pire », mais ce sera sans cette ardeur fanatique où l’on a toujours vu le signe d’un populisme fascisant du plus mauvais augure. Le syndrome vénézuélien, en quelque sorte.


      • Alren Alren 22 avril 12:15

        La phrase : « Plutôt Hitler que le Front populaire » a bel et bien été clamée par le vice-président du MEDEF de l’époque, lors d’une réunion publique qui a été filmée et la bande conservée aux archives de l’INA.

        Naturellement après l’Occupation nazie et la collaboration massive du patronat avec l’ennemi, cette bande cinématographique était tabou : la droite a toujours récrit l’histoire pour se donner le beau rôle. Mais j’ai pu la visionner une fois, il y a longtemps à la télévision.


        • Pie 3,14 22 avril 12:47

          @Alren

          Quel est le nom de ce président du MEDEF des années 30 ?
          Quelle est la nature de ce document visuel que vous évoquez ? où, date, qui, quoi ?
          Quelles sont les preuves qui confirment le caractère « tabou » de ce document que vous avez pourtant vu à la TV ?
          Vos références manquent de précision et pour cause car vous inventez.

          Le MEDEF n’existe que depuis 1998. Il remplace le CNPF crée en 1945 à l’instigation du gouvernement qui désire avoir un interlocuteur patronal. Avant 45 il n’existe pas de syndicat qui représente l’ensemble du patronat.

          « Plutôt Hitler que le Front Populaire » est une expression utilisée par Annie Lacroix-Riz, historienne marxiste-léniniste pour résumer l’attitude selon elle du patronat et d’une partie de la bourgeoisie française dans les années 30 et 40. 

          En somme vous prenez vos désirs pour la réalité. 

        • Christian Labrune Christian Labrune 22 avril 15:29

          @Pie 3,14
          Je trouve que vous êtes assez cruel. Cet intervenant, en parlant ainsi, croyait tout à fait ce qu’il écrivait, il était parfaitement sincère dans sa petite invention, et vous, au nom de je ne sais quelle rigueur historique, vous le ratatinez brutalement.
          j’ai plusieurs fois expliqué sur ce site que la France était dès l’origine une terre musulmane, que les rois de France à la basilique de Saint-Denis étaient pure invention, et leurs tombeaux une fabrication tardive destinée à justifier l’occupation d’une très ancienne mosquée qu’il faudrait rendre d’urgence au culte musulman, un peu comme il faudrait, à Jérusalem, leur rendre le Mont du Temple.
          Je m’honorais d’avoir assez radicalement reconstruit l’histoire nationale comme encourage à le faire un récent ouvrage révisionniste de Patrick Boucheron, professeur au Collège de France. Je vois bien, hélas, que si je persévère dans ce dépoussiérage conforme aux nécessités du temps présent et aux exigences de l’UOIF, vous aller me tomber dessus avec vos vérités tirées de l’histoire « officielle ». Or, je le maintiendrai - et jusqu’au bûcher exclusivement !- : Louis XIX, s’il a existé (ce qui reste à prouver) était un prince musulman. La preuve en est qu’il avait un harem.


        • JP94 22 avril 16:40

          @Pie 3,14
          Puisque vous avez le bouquin d’Annie Lacroix-Riz, regardez donc la référence d’archives, elle y figure. Et si vous ne la trouvez pas, demandez donc à cette historienne de renom international, mais qui fâches les fascistes et les descendants de collabos.


        • Alren Alren 22 avril 16:56

          @Pie 3,14

          Je n’invente rien du tout.
          J’ai une excellent mémoire et suis passionné d’histoire. Je laisse les fantasmes à la droite qui a inventé complètement le complot juif, le Protocole des Sages de Scion, dont vous allez me dire aussi qu’il n’a jamais existé.

          Votre réaction violente montre bien la gêne et la honte que les gens de droite éprouvent aujourd’hui à reconnaître la haine de leurs ancêtres pour les travailleurs et leurs organisations et pour le juif Léon Blum chef du gouvernement de Front Populaire.

          Il existait bien, il a toujours existé une organisation patronale de lutte contre leurs ouvriers et employés, hostiles également aux instituteurs qui avaient le gros défaut d’élever le niveau de conscience du peuple. En revanche dès la fin de la Révolution de 1789, les « coalitions ouvrières » furent rigoureusement interdites par la loi ainsi que les caisses de grève.

          Je vais rechercher sur internet les références en espérant les trouver, ce que je n’avais pas fait car je considérais ma remarque comme un détail.


        • Alren Alren 22 avril 17:12

          @Alren

          les « coalitions ouvrières » furent rigoureusement interdites par la loi

          Loi Le Chapelier.


        • JBL1960 JBL1960 22 avril 18:27

          @Alren Puis-je me permettre de vous tirer l’œil vers le livre de Sutton : Wall Street et la montée en puissance d’Hitler, que Résistance71 a traduit par de larges extraits et que j’ai réunifié, avec plaisir et intérêt, dans ce PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/04/pdfsutton2.pdf
          Il y est bien décrit les 1ers soutien à Hitler et au parti nazi des années 1920 jusqu’à 1944. Et ça apprend 2 ou 3 trucs, à mon sens, fort intéressant.
          Et j’ai réalisé également celui sur l’implication de Wall Street dans la Révolution Bolchévik ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/04/pdfsutton1.pdf
          Je suis en cours de rédaction du dernier, tenez, si vous voulez, il y a d’autres PDF dans cette page de mon blog dédiée ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdf-de-jbl1960/
          Alors c’est du fait maison, c’est pas parfait, mais ç’a à le mérite d’exister...
          Un peu de lecture pour les abstentionnistes politiques des dimanche 23 avril et du 7 mai parce que comprendre l’histoire, celle qui s’écrit hors de la propagande officielle, c’est comprendre mieux aujourd’hui et ainsi anticiper demain… Enfin, à mon humble avis...


        • Pie 3,14 22 avril 19:54

          @JBL1960

          Pour vous Sutton est un historien sérieux qui écrit une Histoire non officielle. 
          En réalité, mort depuis 15 ans, Sutton a écrit au début des années 70 des ouvrages qui critiquaient la politique de Kissinger. Il s’agissait pour lui de prouver que la politique de détente initiée par Nixon et son secrétaire d’Etat avait pour conséquence le financement par les USA de moyens utilisés par les communistes contre les soldats américains au Viet-Nam. Il appuyait son discours en affirmant que le patronat américain avait de même financé les nazis, favorisé Hitler et donc était responsable du carnage de la seconde guerre.

          De son vivant Sutton était déjà un universitaire très isolé. Recruté par la Fondation Hoover, sans véritable formation d’historien (il a un doctorat de sciences), il est surtout connu pour son anti-communisme. Aujourd’hui aucun historien sérieux ne reprend à son compte ses affirmations. On connait parfaitement les sympathies nazies de certains grands patrons américains comme Ford par exemple. On sait aussi qu’ils n’ont pas pesé grand chose dans l’avènement du nazisme qui résulte d’abord d’un contexte allemand.

          Sutton est devenu l’intellectuel préféré de la sphère complotiste. C’était déjà le cas avant sa mort, ça l’est devenu encore plus avec l’avènement du net. Il faut dire qu’il avait un goût très prononcé pour les complots en tout genre.

          Ceux qui placent leur confiance dans ces histoires « alternatives » ne font que reprendre des idioties qui tournent en boucle sur le net sur les sites conspirationnistes ou d’extrême-droite depuis des années où l’on retrouve toujours Antony Sutton (un universitaire marginal des années 70), Annie Lacroix-Riz (une universitaire marxiste-léniniste ultra isolée) et quelques autres.





        • Pie 3,14 22 avril 20:41

          @Alren
          Premièrement jusqu’à preuve du contraire vous inventez. 

          Deuxièmement ma réaction n’a rien de violente, elle est factuelle.
          Troisièmement je n’ai jamais voté à droite en dehors du second tour des présidentielles en 2002.
          Quatrièmement vous êtes passionné d’Histoire, tant mieux mais l’Histoire c’est justement ma formation intellectuelle et j’ai la prétention d’en savoir un peu plus que vous sur la question.
          Enfin les syndicats sont autorisés en France depuis 1884, la loi Le Chapelier de 1792 qui avait pour objectif d’interdire le retour des corporations de métiers a en effet été utilisée jusqu’à lors pour empêcher les tentatives d’organisation ouvrière. 
          Cela n’a pas de rapport avec le sujet qui nous occupait à savoir : vous affirmez avoir vu à la TV un vice président du « MEDEF » vers les années 30 dire « plutôt Hitler que le Front Populaire ». Il s’agirait d’une archive de l’INA. J’affirme que vous mentez avec des arguments évoqués dans un post plus haut.






        • baldis30 22 avril 20:55

          @Pie 3,14

          avant c’était l’UIMM dont le porte-parole officiel était « Le Temps » ...

          « le temps » a changé mais est devenu le porte parole du CNPF puis du MEDEF


        • Pie 3,14 22 avril 21:15

          @baldis30


          Alren parle d’un film où il aurait entendu un responsable patronal prononcer cette phrase...

          Vous citez le Temps effectivement suspecté entre les deux-guerres d’être le porte parole du Comité des Forges et du grand patronat par la gauche. C’est différent et cela ne répond pas à ma question.

        • Christian Labrune Christian Labrune 22 avril 22:37

          Je laisse les fantasmes à la droite qui a inventé complètement le complot juif, le Protocole des Sages de Scion,

          @Alren

          C’est de l’extrême droite fascisante que vous parlez. Et non pas de de qu’il faudrait appeler les conservateurs. Personnellement, si je me sens de plus en plus proche des conservateurs et si j’ai de plus en plus horreur de la gauche, c’est à cause, précisément, qu’elle est crapuleusement antisémite. Je ne parle pas seulement du NPA, qu’on pourrait tout aussi bien appeler Nouveau Parti Antisémite, mais également du parti de Mélenchon dont on aura vu bien des membres défiler à Sarcelles et à Barbès, en 2014, sous les drapeaux du Hamas, à côté des islamistes, et gueuler avec eux « mort aux Juifs ». Ces crapules rêvaient d’une sorte de Nuit de Cristal ; ils avaient déjà attaqué des magasins, ils rêvaient d’incendier des synagogues et de continuer leurs exactions du côté de la rue des Rosiers. Ils l’auraient fait si on ne les en avait pas empêchés.
          Le NPA, bien des Verdâtres, le Front de gauche, c’est l’antisémitisme le plus plus abject, et on ne peut même pas exclure non plus le PS malgré les déclarations de Valls dans le rôle du faux-cul : la reconnaissance de la Palestine, les votes négationniste à l’UNESCO niant qu’il ait existé un Temple détruit en 70 par Titus sur le mont du Temple, c’est quoi si ce n’est pas de l’antisémitisme ?
          Citez-moi si vous le pouvez une seule organisation de la « gauche » actuelle qui ne soit pas gangrenée jusqu’à l’os par cette infâme vérole néo-nazie !


        • Onecinikiou 22 avril 22:58

          @Christian Labrune


          Il faudrait que vous fassiez votre révolution copernicienne M. Labrune : le monde ne tourne pas autour des juifs !

        • Jules Elysard Jules Elysard 22 avril 23:49

          @Alren

          Merci pour votre intervention.

          Pourrez-vous me faire part du résultat de vos recherches ?


        • Ar zen Ar zen 23 avril 08:46

          @Pie 3,14

          Et les monceaux de documents que Sutton fournit dans son livre sont probablement tous des faux !

          Pie, 3,14, vous tournez en boucle autour du « conspirationnisme », votre seul moyen de dénigrer le travail de Sutton. Facile mais sans effet. 



        • pallas 22 avril 12:55
          Jules Elysard,

          Pour ce qui concerne la seconde guerre mondial, nos élites ferait bien de faire profil bas.

          Sur le papier à l’époque, la France disposait d’une force militaire quel soit terrestre, maritime, aérienne, qui surpassait l’Allemagne, il manquait un bon commandement, et il n’y aurait jamais eu de deuxièmes guerres mondial, étouffer dans l’œuf.

          salut


          • JP94 22 avril 16:46

            @pallas
            L’acier de l’armement allemand, que ce soit durant la 1ère GM, ou pour réarmer l’Allemagne sous Hitle en vue de la 2de GM r, venait de France... mais c’est vrai que sous Hitler l’idée était de l’utiliser à l’Est....C’est l’acier français, de façon essentielle mais pas exclusive, qui a servi le IIIème Reich pour bombarder l’URSS... mais il a servi aussi contre la France...

            N’est-ce pas M.Renault ?

          • Onecinikiou 22 avril 22:55

            @pallas


            Surtout que les plus chauds adversaires de l’Allemagne nazie tout au long de sa montée en puissance au cours des années 30 furent sans conteste les nationalistes français, qui agonirent d’injures Daladier à sa descente d’avion revenant de Munich en 38. 

            J’ai une foultitude de déclarations de personnalités de l’Action française qui exportaient le gouvernement français de l’époque, radical-socialiste, d’envahir l’Allemagne suite à la remilitarisation de la rive droite du Rhin par l’armée allemande, dès 1936. 

            Autour de de Gaulle à Londres en juin/juillet 40, il n’y a dans un premier temps que des Croix-de-feu (dont fut membre un certain Mitterrand), des cagoulards, et des Camelots du roi (branche militaire de l’AF). 

            C’est pour cela que l’assertion fantasque qui consiste à dire que les nationalistes français auraient préféré « Hilter au Front Populaire » est non seulement historiquement faux et relève de l’infamie propagandiste stalinienne (jamais avare d’une mystification), mais est une injure aux résistants de la première heure, c’est à dire au moment même où les appareils communistes pactisaient précisémment avec le régime nazi !

            Voyez le renversement de perspective.

          • Christian Labrune Christian Labrune 23 avril 10:32

            Autour de de Gaulle à Londres en juin/juillet 40, il n’y a dans un premier temps que des Croix-de-feu (dont fut membre un certain Mitterrand), des cagoulards, et des Camelots du roi (branche militaire de l’AF).

            @Onecinikiou
            De Gaulle, à Londres, s’attendait à voir débarquer « le peuple des cathédrales ». A sa grande surprise, ce qu’il voit arriver, c’est surtout « le peuple des synagogues » dont vous ne faites pas mention dans votre liste. Daniel Cordier, lui, qui fut le secrétaire de Jean Moulin, dans le bouquin assez récent où il raconte ses souvenirs de cette période, ne l’oublie pas.

            A l’auteur d’un article qui nous explique qu’il est passé du FN au mélenchonisme, je viens à l’instant d’expliquer qu’il suffit, malgré les efforts de la fille Le Pen pour retirer l’antisémitisme de la vitrine de son parti pour le remiser dans l’arrière-boutique, qu’il suffit d’échanger quatre ou cinq messages avec un fanatique de cette répugnante faction, pour voir resurgir l’antisémitisme de la collaboration. C’est à vous que je pensais en écrivant cela.

            C’est là, à 10h16 :
            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lettre-aux-marinistes-v2-192172#forum4889406


          • Onecinikiou 23 avril 17:35

            @Christian Labrune


            Je ne sais que trop bien que dans la psyché d’un sioniste inconditionnel, pétris d’un complexe de persécution savamment entretenu par une culture idoine, un antisémite c’est quelqu’un non pas qui n’aime pas les juifs, mais que les juifs n’aiment pas. La nuance est ici d’importance.

            La réalité M. Labrune, que vous avez visiblement du mal à encaisser, c’est que pendant la seconde guerre mondiale, tant à l’Est (surtout à l’Est d’ailleurs) qu’à l’Ouest - et entre autre au sein de la Résistance française - on pouvait tout à fait conjuguer un antisémitisme carabiné tout en étant simultanément un farouche opposant et résistant à l’hydre national-socialiste. 

            Pour preuve, une nouvelle fois M. Labrune, que l’univers ne tourne pas autour des juifs ou de la question de l’antisémitisme. Enfin... pour quelqu’un qui n’est pas complètement obnubilé par cette question, vous voyez certainement où je veux en venir. 

          • Jonas 22 avril 13:24
            Mélenchon déteste les « blancs catholiques », veut éradiquer la race blanche en promouvant le métissage, ne supporte plus de vivre avec des « blonds aux yeux bleus », et méprise les habitants du pays de Caux en Normandie, qu’il traite d’« alcooliques épouvantables » !
            C’est ça le candidat de la république ?!

            Mélenchon est un marxiste, comme Hitler, il fait de la suprématie raciale :
            - Hitler affirme la supériorité de la race blanche sur les juifs et les noirs
            - Mélenchon affirme la supériorité des « marrons » (berbères, arabes, africains sub-sahariens, asiatiques, etc...) sur la classe moyenne blanche.

            « Vous savez instantanément de qui il s’agit : les nôtres. Cela se voyait. D’abord par la couleur de peau : partout dominait en profondeur ce superbe marron que montrent les plus beaux êtres humains. Ici la couleur de peau est un signal social. »

            Pour satisfaire les exigences religieuses de la communauté musulmane qui réclame des menus sans porc dans les cantines scolaires, Mélenchon a trouvé la solution...interdire la viande !!

            LA FRANCE (IN ?)SOUMISE de MÉLENCHON AU COMMUNAUTARISME ISLAMIQUE !

            Mélenchon appartient à la secte franc-maçonne du Grand Orient de France :

            • Sparker Sparker 22 avril 14:08

              @Jonas


              « LA FRANCE (IN ?)SOUMISE de MÉLENCHON AU COMMUNAUTARISME ISLAMIQUE ! »
              Putain les fronteux, vous êtes grave quand même, vous faites des gosses ?? J’espère que vous allez finir par disparaître tellement vous êtes cons. Franchement vous vous relisez des fois ??
              Vous êtes une parfaite synthèse de manipulé ; Grossièreté, orgueil et médiocrité, tout ce que la caste apprécie comme bon bœuf à Mariner.

              Lamentable et ça veut donner des leçons...

            • Jonas 22 avril 15:55

              @Sparker
              Et à part les insultes, vous avez quelque chose à argumenter ?

              Les propos de Mélenchon sont sourcés et publics, que contestez-vous ?

            • Christian Labrune Christian Labrune 22 avril 16:08

              @Jonas
              En tant que musulman (le temps de cette réponse) je puis vous dire que je l’approuve entièrement. On en a ras-le-bol de voir encore et toujours des faces de craie et des chinetoques dans les territoires occupés du 93. Ils n’ont rien à faire là. J’espère bien que Mélenchon sera élu. Bien au delà des propos que vous rapportez, il a déjà donné tous les gages possibles de soumission à l’islam de nos Frères musulmans.
              Sans doute, il n’est comme vous qu’une sale face de craie, qu’un chien de colonialiste coupable des pires crimes contre l’humanité, mais au moins, il le reconnaît, il est assez objectif pour rester à la place très inférieure qu’il mérite dans l’Oumma. Pour cette raison, on consentira à le tolérer encore un certain temps s’il peut continuer à nous rendre des services. Je n’en dirai pas autant des Céfrans de votre espèce.
              Allah Akbar !
              Ah, ma petite crise est passée - grâce aux pilules ! Je ne me relis pas, ça risquerait de me faire très peur.


            • Alren Alren 22 avril 17:04

              @Jonas

              Vous représentez bien l’extrême-droite de toujours qui n’a à opposer à leurs ennemis de gauche que des fantasmes, comme le Protocole des Sages de Sion contre les juifs et le délire sur la franc-maçonnerie.

              Ce qui est odieux c’est que les votes des protestataires qui se portent vers Le Pen par rejet de l’UMPS, ne savent pas que vous délirez ainsi en coulisses.
              Dommage pour eux car ils sont dupes, croyant voter seulement pour la sortie de l’UE (qui n’aurait pas lieu), une politique sociale (qui n’aurait pas lieu) et l’éviction des zélites (qui n’aurait pas lieu au niveau des hauts fonctionnaires, le F haine n’ayant aucun moyen de les remplacer ou même de les contrôler.)


            • Jonas 22 avril 17:45

              @Alren
              « Vous représentez bien l’extrême-droite de toujours qui n’a à opposer à leurs ennemis de gauche que des fantasmes, comme le Protocole des Sages de Sion contre les juifs et le délire sur la franc-maçonnerie. »


              Je n’ai jamais parlé de protocoles des sages de Sion.
              Par contre Mélenchon donne bien des conférences devant le Grand Orient de France, et a bien déclaré que « la maçonnerie est fondamentale dans la défense de la république ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès