• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > OBAMA la grande désillusion

OBAMA la grande désillusion

Autant il aura été le grand espoir d’une Amérique traumatisée par les guerres de G .W. BUSH contre les soi-disant terroristes en Afghanistan et en Irak, autant la désillusion est grande au terme de ses deux mandats. Le prix Nobel dont on l’a honoré au tout début de son premier mandat se révélera une véritable fumisterie. Avec encore plus de cynisme que G.W.Bush, il a poursuivi sur le sentier de la guerre en Afghanistan, en Libye, en Syrie et, en Amérique latine, il a intensifié son interventionnisme au Venezuela, au Honduras, en Équateur, en Bolivie, au Paraguay, au Brésil et en Argentine.

S’il faut lui reconnaître certaines vertus, il faut les y trouver d’une part dans ses habiletés à s’asservir la grande majorité des pays d’Europe et d’autre part, d’avoir fait de l’OTAN la prolongation de l’armée étasunienne. À cette mutation de l’Europe au service des intérêts de l’Empire, il faut y ajouter cette récupération des terroristes pour en faire l’armée secrète de ses nouvelles conquêtes, la Libye et la Syrie entre autres. En Amérique latine, il aura soutenu les activités de paramilitaires et de mercenaires, visant à renverser le gouvernement du Venezuela. Les réserves de pétrole qui s’y trouvent ont de quoi attiser les ambitions du prédateur qu’est l’Empire. Obama aura tout fait pour répondre à ces ambitions.

Son charme, ses beaux discours et son art de la manipulation porté à un niveau d’excellence ont connu leurs heures de gloire jusqu’à l’arrivée de cet autre chef d’État, en la personne de Vladimir Poutine, élu Président de la Fédération de Russie. Autant, le premier joue au Président de la Nation la plus forte, la plus honorable, la plus responsable du destin du monde, autant, le second, est Président d’un peuple et d’une Nation qui ont leurs mots à dire quant à la destinée de notre monde. Ce qu’Obama est parvenu à faire avec les chefs d’État des pays européens, il n’est pas parvenu à le faire avec le chef d’État de Russie, Vladimir Poutine.

Vladimir Poutine se révèle être un homme qui respecte sa parole et ses engagements. En ce sens, il se révèle être un Chef d’État fiable. Par contre, l’image d’un Barack Obama, chef d’État fiable, s’évapore à un rythme accéléré sous les pressions de Vladimir Poutine en Ukraine et en Syrie. Se révèle de plus en plus un Obama incohérent dans ses paroles et ses engagements. Nous en avons eu une illustration parfaite dans le dernier accord signé sur le cessez-le-feu en Syrie entre John Kerry et Sergueï Lavrov. À peine signé cet accord, l’aviation étasunienne intervient de nuit pour attaquer l’armée syrienne, partie à l’accord. Cette situation a fait dire à Poutine qu’on ne pouvait plus se fier à Obama, qu’il n’était pas fiable. Ce n’est tout de même pas le Pentagone qui préside les destinées du peuple étasunien. Ce que fait le Pentagone a, sous une forme ou une autre, l’accord de la Maison-Blanche.

Les derniers évènements qui ont marqué la libération de la ville d’Alep ont mis à jour la grande tricherie d’Obama le révélant comme celui qui utilise secrètement les terroristes comme forces de frappe pour renverser le gouvernement légitime de Bachar El Assad. Obama et les terroristes marchant main dans la main pour renverser un gouvernement légitime. Alors que le peuple des États-Unis croit que son Président fait tout ce qui est possible pour éliminer cette plaie du terrorisme dans le monde, Obama, leur envoie des instructeurs, leur expédie des armes et fait tout pour les protéger des forces armées gouvernementales et de celles de ses alliés, dont la Russie, l’Iran et le Hezbollah. Dans pareil scénario, Obama, Prix Nobel de la paix, se retrouve transformé en complice directe des terroristes, alliés des Etats-Unis et de l’OTAN en Syrie contre le gouvernement de Bachar el-Assad.

Voilà ce qu’est devenue l’image de cet homme qui avait représenté tellement d’espoir pour la paix. Il a fait rêver, l’espace d’un moment, à un monde, marqué par plus de justice et de respect du droit des personnes et des peuples. Il faut se rappeler que les années de G.W. Bush nous en avaient fait voir de toutes les couleurs, particulièrement en Irak et en Afghanistan. Obama, avec ce qui s’est passé en Libye et en Syrie, n’a rien à envier à son prédécesseur. Sa cruauté en Libye et en Syrie aura été aussi grande que celle de Bush en Irak et en Afghanistan. La seule différence c’est qu’elle fut davantage dissimulée, mais non moins cruelle. On ne peut plus dissocier de la cruauté des terroristes ceux qui le rendent possible par les armes, les formateurs, et l’argent.

Une nouvelle toute récente nous apprend qu’un accord de cessez-le feu vient d’être conclu entre le gouvernement syrien et l’opposition armée. Ce qu’il y a de particulier c’est que les Etats-Unis ne faisaient pas partie des échanges, réalisés sous la modération de la Russie, de la Turquie et de l’Iran. En somme, le trouble fête n’y était pas. Une paix devient possible.  

On comprend mieux que l’État profond du peuple étasunien en soit arrivé à voter pour un candidat issu d’un autre monde que celui des emballages politiques des partis. L’hypocrisie, le mensonge, la manipulation trouveront-ils en Tromp une fin de non-recevoir ? Il faut l’espérer. Il donne l’image d’un homme au franc parlé, sans entourloupettes et de nature à respecter ses engagements. L’avenir nous le dira à partir de 20 janvier 2017.

Obama la grande désillusion et bon débarra !

 

Oscar Fortin

29 décembre 2016

http://humannisme.blogspot.com

Quelques textes en lien avec le sujet traité

http://humanisme.blogspot.ca/2015/03/le-vrai-visage-dobama.htmlhttp://humanisme.blogspot.ca/2011/10/obama-lhomme-aux-principes-multiples-et.htmlhttp://humanisme.blogspot.ca/search?q=obama+et+l'interventionnismehttp://humanisme.blogspot.ca/2016/12/obama-veut-tout-prix-la-guerre.htmlhttp://humanisme.blogspot.ca/2016/12/alep.htmlhttp://humanisme.blogspot.ca/2016/12/les-proteges-de-la-coalition.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • Michel Maugis Michel Maugis 29 décembre 2016 16:15

    Bonjour Oscar,


    Apparemment +4 est le seuil à partir duquel un article est publié.
    J’ai voté pour lui, et juste après il avait disparu des articles à modérer.

    Votre article est une excellent synthèse de ce qu’a été le régime d’ Obama.

    Mais à sa décharge, je crois qu’il ne pouvait faire guerre mieux, vu que les USA ne sont absolument pas une démocratie. 

     Une question se pose : Trump a été élu grâce ou malgré lui ?


    • Xenozoid Xenozoid 29 décembre 2016 16:19

      @Michel Maugis


       Une question se pose : Trump a été élu grâce ou malgré lui ?

      pas de question depuis q u’ils sont tous sélectionnés


    • Graal 29 décembre 2016 17:30

      @Michel Maugis
      « il ne pouvait faire guerre mieux »
       Lapsus ?


    • Michel Maugis Michel Maugis 29 décembre 2016 17:53

      @Graal

      Bien vu !! Je ne l’ai pas fait exprès, ça marque une certaine obsession



    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 29 décembre 2016 16:52

      Et si Obama n’était qu’une potiche ?

      Et si l’état profond qui était derrière était en train de se fissurer ?
      Et si l’élection présidentielle aux USA n’était qu’un spectacle ?

      Il a fallu huit ans pour comprendre trop tard quelles forces sous-tendaient le président sortant.
      On ne comprendra les enjeux actuels que dans huitans, peur-être !

      • Odin Odin 29 décembre 2016 18:57

        @Jeussey de Sourcesûre

        Bonsoir

        Obama n’a été qu’une marionnette, choisi par l’état profond, comme ses prédécesseurs.

        Trump serait-il totalement indépendant, par exemple du CFR et de la Trilatérale etc… pour une nouvelle politique ?

        Les marionnettistes ont-ils abdiqués ou est ce encore un nouveau subterfuge machiavélique pour de nouveaux objectifs inavouables, avec un Trump en plan B ?

        Après le 20 janvier, nous devrions avoir la réponse sous huit mois maximum et non pas huit ans. 


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 29 décembre 2016 20:19

        @Odin


        je penche en effet pour le plan B
        quitte à s’en prendre plein la tronche, autant en avoir le coeur net !
        ça sert à rien d’attendre.

      • Clocel Clocel 29 décembre 2016 20:29

        @Odin

        Trump n’est pas encore intronisé, il reste des procédures pour le foutre en touche..

        Après tout, une bonne guerre civile est une manière comme une autre de renverser la table...


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 29 décembre 2016 20:43

        @Clocel

        c’est même la seule manière , mais une guerre n’est jamais « bonne » , qu’elle soit civile ou militaire !

      • Clocel Clocel 29 décembre 2016 21:16

        @Jeussey de Sourcesûre

        J’aurai du mettre « bonne » entre guillemets...

        Cela dit, cela dépend de quel côté on se place...

        Qui niera que la guerre permet des affaires juteuses ?


      • baldis30 29 décembre 2016 21:37

        @Clocel
        bonsoir ,

        je me demande si Obama n’est pas capable de faire un coup d’Etat ! La CIA est parfaite dans un tel scénario et elle a été flouée par le FBI, plus tourné vers l’intérieur, donc vers les républicains !

        Pour ma part Obama est le président américain qui m’a le plus déçu depuis la guerre ! certes avec Bush ... on n’a pas été déçu on savait à quoi s’attendre et on l’a eu, Ford le pôôôvre ne m’a pas tellement déçu le vide c’est le vide ... quant aux autres ils passeront dans l’Histoire comme des ectoplasmes, paravents de forces financières plus ou moins occultes ...


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 29 décembre 2016 21:49

        )@Clocel

        Philippe le Bel a été le premier à comprendre que le meilleur moyen de sortir d’une « crise économique » (c’est-à-dire un taux d’endettement tel que la banqueroute est inévitable) était de supprimer le principal créancier. En l’occurrence, il s’agissait pour lui des templiers qu’il a abattus et les juifs qu’il a expulsés. 

        De nombreuses guerres par la suite ont eu pour but de remettre les compteurs à zéro, en sacrifiant une partie de la population et en prenant le risque de perdre... jusqu’à ce que les puissances financières comprennent l’intérêt de financer tous les belligérants. L’argent n’a pas d’odeur. Bayer, le géant mondial de la chimie et de la pharmacie s’est développé en utilisant le régime nazi (Bayer-Monsanto : les noces du diable) et continue son développement sans interruption.

      • Clocel Clocel 30 décembre 2016 08:23

        @Jeussey de Sourcesûre

        Mouais, sauf que dans l’exemple des templiers, c’est le souverain qui fout en l’air les banquiers, pas l’inverse...

        Faudra attendre la « révolution » pour que les puissances d’argent s’émancipent du pouvoir et finissent par en prendre le contrôle.


      • Odin Odin 30 décembre 2016 13:32

        @Jeussey de Sourcesûre

        Merci pour votre commentaire. 

        C’est un grand plaisir pour moi de constater, de nouveau, qu’il n’y a pas sur ce site que des militants à courte vue, faisant aveuglément la promotion de tel ou tel parti, sans connaître les similitudes économiques que notre pays a connu par le passé, notamment avec Philippe le Bel et ainsi de mieux appréhender la servitude consentie que nous proposent la majorité des partis politiques à ce système mondial du contrôle financier dans des mains privées et capable de dominer le système politique de chaque pays et ainsi la quasi intégralité de l’économie mondiale. 


      • Etbendidon 29 décembre 2016 17:09

        En fait ce que vous ne pardonnez pas c’est qu’OBAMA soit noir  !
        C pas bo d’être ouaciste
         smiley
        Et pourtant rappellez vous il y a 8 ans les gogochiens, cétait du délire (tremuns) ici !
        Faut reconnaitre que ce OBAMA il a du charisme à revendre

        Et POUTINE euh non excuses, SAINT POUTINE lui quand il sourit ou quand il fait la gueule , c’est toujours le meme visage
         smiley
        Serait-ce l’antéchrist tant attendu ??????
        Avez-vous remarqué sa carrière fulgurante ?
        Savez-vous qu’il n’a jamais été malade ?
        Bizarre, bizarre
        ^^
        Au fait pleine lune le 12 janvier
        réunion là où vous savez dans les grottes pour hurler avec les coyottes à minuit


        • QAmonBra QAmonBra 29 décembre 2016 17:20

          Merci oscar pour le partage.

          Un bon article faisant la synthèse de la désillusion « obamesque », leur aïoli ayant de plus en plus de mal a lever et de moins en moins de succès, ils ont mis du « black » qu’ils ont fait durer le plus possible, le coup d’après c’était de la femme qu’ils avaient prévu et, comme chacun sait, si l’homme propose, ils sont deux à disposer, visiblement l’un d’eux n’était pas d’accord. . . .


          • Clocel Clocel 29 décembre 2016 17:57

            Un criminel de guerre, sa place est au bout d’une corde, avec ses prédécesseurs...


            • Debrief 29 décembre 2016 18:08

              Article très juste. La désillusion est à la mesure de l’espoir. Obama c’est un type insaisissable, assez retors et dont les signes de cordialité sont purement feints. C’est un serpent, à l’image de sa diplomatie qui ne respecte pas les accords qu’elle signe tellement gavée d’hégémonie qu’elle se fout de respecter les autres parties. Faut dire que les valets européens n’en méritent guère.


              • Samson Samson 30 décembre 2016 17:28

                @Debrief
                « Obama c’est un type insaisissable, assez retors et dont les signes de cordialité sont purement feints. C’est un serpent, ... »
                A bien observer le personnage dans sa fonction, il offre en tout cas une certaine consistance au mythe des « reptiliens ».  smiley


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 décembre 2016 19:30

                Donald Trump, symbole de la paix ?

                Vu ce qu’il commence à dire sur l’Iran, j’ai quelques doutes..

                La désillusion dans 6 mois ?
                Qui seront les prochains cocus ?

                à suivre.


                • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 29 décembre 2016 20:21

                  @Olivier Perriet

                  la caractéristique des cocus, c’est l’emplacement réservé aux cornes : même quand elles sont arrachées, elles repoussent
                  autrement dit, les cocus, c’est toujours les mêmes

                • QAmonBra QAmonBra 29 décembre 2016 23:43

                  @Jeussey de Sourcesûre

                  Mordiou Jeussey ! que v’la ty pas un prrropos (il faut le dire en roulant les RRR) de bon sens qui fleurrr bon le terrrroir ben de chez nous !


                • jaja jaja 29 décembre 2016 19:43

                  Les partisans de Trump se feront enfumer tout comme se sont fait enfumer les gogos qui il y a 8 ans encensaient Obama devenu le premier Président Noir à représenter l’impérialisme US... Ce qu’il a fait durant ses deux mandats...


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 décembre 2016 19:56

                    @jaja
                    Si Trump, c’était la même chose qu’Obama, Killary et Soros ne se seraient pas embarqués dans une révolution pourpre contre Trump... Maintenant, savoir si Trump fera ce qu’il a promis est une autre histoire...


                  • jaja jaja 29 décembre 2016 20:06

                    @Fifi Brind_acier... Ce que j’écrivais en 2008 sur l’élection US est toujours valable même et surtout en ce qui concerne Trump :

                    « jaja 27 février 2008 20:07

                    Je me fous de savoir qui sera élu Président des USA. Celui qui aura été élu aura été choisi de fait par le complexe militaro-industriel et lui obeira comme l’ont fait tous les autres présidents avant lui... Pas de changement fondamental prévisible, seulement de la poudre jetée aux yeux des gogos... »



                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 décembre 2016 19:50

                    L’ennui, c’est qu’il représente... la Gauche américaine, la désillusion est double !!


                    Obama a supprimé avec le Patriot Act ce qui restait de Justice indépendante, et avec Killary, il a supprimé la liberté d’expression.
                    Résultat : une morale digne de la Mafia.
                    « La trahison de la Gauche américaine »

                    • Clocel Clocel 29 décembre 2016 19:56

                      @Fifi Brind_acier

                      Et Sanders s’est couché devant Clinton...

                      Vous avez dit,,, Gauche ??? smiley


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 décembre 2016 20:35

                      @Clocel
                      Non, c’est Killary qui lui a savonné la planche, ensuite il s’est rallié, mais la forfaiture en revient à la Mafia de Killary.


                    • Le421 Le421 31 décembre 2016 08:30

                      @Fifi Brind_acier
                      Obama a représenté la gauche américaine comme Hollande l’a fait en France...
                      Mais voilà.
                      C’est la gauche « acceptable » du comité TF1/Medef.
                      C’est à dire une droite molle et façonnable à merci.
                      Le résultat est encore pire parce que les espoirs s’envolent en fumée.

                      Et notez bien. Vous pouvez lire ou écouter tout ce qui diffuse une image ou un son, on vous répète du matin au soir que le Parti Socialiste représente la gauche... Il suffit juste de rajouter « de la droite ».
                      Ce n’est pas pour rien que le vote censitaire US a mis au rencart Bernie Sanders.
                      Et il aurait battu Trump sans trop de difficultés.
                      Mais la droite des « démocrates » (comme si les autres ne l’étaient pas !!) a préféré laisser Trump gagner que Sanders.
                      Posez-vous la question. A choisir entre Le Pen et Mélenchon, qui choisirait d’élire le PS ?
                      Je vous laisse deviner. Facile.

                      Juste histoire de démontrer le vieil adage, on sait ce que l’on perds, on ne sait pas ce qu’on gagne.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 décembre 2016 11:40

                      @Le421
                      Quand on veut « sauver l’ Europe », au lieu de défendre le Frexit, c’est qu’on est toujours dans la roue des Américains..., mes condoléances, vous ne valez pas mieux que Hollande !

                      « Aux origines du carcan européen » par Annie Lacroix Riz.


                    • Durand Durand 31 décembre 2016 12:47

                      @Le421


                                                   AVIS AUX INTERNAUTES 




                               LES PERROQUETS LOBOTOMISÉS DE L’UPR QUI SÉVISSENT SUR AVOX


                                                  NE SONT PLUS CREDIBLES.




                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er janvier 08:56

                      @Durand
                      Il faudrait pour cela que vous en fassiez la démonstration !! Mais c’est fatiguant de se servir de son cerveau, pas vrai ? Alors vous pratiquez le « performatif », vous énoncez quelque chose sans le démontrer. Ce qui relève de la pensée magique infantile.

                      « UPR - Le jour d’après la sortie de l’ UE - Le Frexit en pratique ».


                      Faites donc la démonstration de vos capacité d’analyses, ça changera !

                    • Durand Durand 1er janvier 10:05
                      @tchoum,





                                               Mes meilleurs vœux à tous pour 2017 !


                      Pour 2017 (deux mille dix sept) je vous souhaite à tous le beurre, l’argent du beurre, la santé pour en profiter, la joie, le bonheur, le plaisir, l’extase, la pâmoison, quelques poils autour, de longues pannes de télévision, une 300D de 78, des fruits et des légumes cinq fois par jour, un sabre au clair, une étiquette sans député, la paix dedans, les pets dehors, enfin toutes ces choses délicieuses qui finissent toutes par faire des gosses et leurs gosses et des envies de vivre...

                      Bises




                    • baldis30 29 décembre 2016 21:28

                      Et voici la dernière à Obama :

                      https://francais.rt.com/international/31508-etats-unis-expulsent-35-diplomates-russes-washington-san-francisco

                       expulsion de diplomates russes .... le pillage du parti démocrate c’est Poutine, la maladie des arbres du parc de la maison Blanche c’est Poutine, la séismicité anthropique de l’Oklahoma c’est Poutine .... Dieu qu’il est fort ce Poutine ! 

                       smiley  smiley  smiley


                      • Michel Maugis Michel Maugis 29 décembre 2016 21:57

                        @baldis30


                        Une bonne réponse serait que la Russie expulse le même nombre de diplomates US pour Pédophilie !

                        Pas besoin de présenter des preuves, ou alors que de dire que les FSB ne les divulgue pas pour des raisons de sécurité.

                      • Michel Maugis Michel Maugis 29 décembre 2016 22:01

                        @baldis30


                        Poutine va faire la même chose.

                        Ainsi Poutine pourra remplacer ces diplomates par des amis à Trump !!
                        et Vice versa, Trump remplacer les diplomates US en poste en Russie par des amis communs

                        Bien joué Obama !! C’est ce qui s’appelle facilité la tâche à Trump.

                      • baldis30 30 décembre 2016 12:39

                        @Michel Maugis
                        bonjour,

                        « Ainsi Poutine pourra remplacer ces diplomates par des amis à Trump !! et Vice versa »

                        Bien vu ... ! Le comportement actuel d’Obama depuis la gifle infligée à Clinton, me fait penser immanquablement au comportement du gosse dont on a cassé ou confisqué le jouet  : « rendez moi mon hochet ou je casse tout ... je maudis celui qui m’a pris mon ballon » .

                        Il est bien plus petit qu’il ne paraissait à priori, c’est bien pour cela qu’un coup d’Etat de sa part ne m’étonnerait en rien parce qu’il a le profil type du dictateur à savoir :

                        - il vient d’une minorité en adoptant les réflexes et usages d’une majorité ( voir les récents dictateurs européens au XXème siècle) .

                        - confiance des milieux d’affaires, et surtout des milieux d’affaires entre deux eaux

                        - autoproclamé « libérateur » ( voir aussi Guantanamo)

                        - bon orateur


                      • Oceane 1er janvier 22:01

                        @baldis30

                        « Il vient d’une minorité en adoptant les réflexes et usages d’une majorité »

                        Cela s’appelle « intégration », clonage ou mieux, « Nègre de maison » en opposition à celui des champs : Martin Luther King vs Malcom X.

                        « (voir les récents dictateurs au XXeme siècle ) » ?

                        Les dicteurs sont de tous les siecles. De Gaulle était un dictateur pour les peuples soumis, ainsi que tous ses successeurs, qui n’ont fait que perpétuer cette soumission. La même chose pour tous les esclavagistes -colonialistes et aujourd’hui néocolonialistes. Les minorités colonialistes n’ont n’ont pas adopté les usages de la majorité, au contraire. Obwana n’aurait jamais dû se mêler des affaires de ses maîtres , sachant que ce pays a été fondé sur le génocide des autochtones et la mise en esclage des siens. Que son adn était non modifiable. Par conséquent, qu’il serait amené à continuer la même politique de prédation. L’esclave de maison a cautionné la poursuite de la colonisation de sa moitié sur les Arabes et je parie qu’il aurait tout aussi bien toléré l’apartheid en Afrique du Sud - il paraît que Mandela aurait refusé de le recexoir vers sa fin. Il suffit de remarquer que pour être le bon Nègre de maison qu’il se devait d’être pour être accepté, Barack Obama a attaqué et détruit la Libye, sans se soucier le moins du monde de ce qu’il imposait à ses congénères noirs alors que dans le temps, il protégeait les colons blancs qui ont selon lui aussi, « le droit de se defendre ».

                        Ce qui me réjoui, l’humiliation infligée par Poutine par son refus de faire jouer la réciprocité dans l’expulsion des diplomates et le commentaire de son successeur de maître : la décision de Poutine est « intelligente ». C’est humiliant à souhait, mais j’ignore si le le Nègre de maison le percevra ainsi, à force de vouloir « s’intégrer » ou de devenir le clone parfait de ses maîtres.

                        Qu’il rejoigne la poubelle de l’Histoire de tous ces « esclaves libérés, mais malheureux de l’être »

                        Noël et le Nouvel an m’indiffèrent totalement, cependant, je souhaite une bonne et heureuse année à tous ceux qui y croient.

                        Merci Oscar, pour avoir enrichi mes connaissances.


                      • oscar fortin oscar fortin 1er janvier 22:23

                        @Oceane : Merci pour votre commentaire et je vous souhaite la réciproque : une bonne et heureuse année 2017


                      • berry 29 décembre 2016 23:35

                        Et si l’état profond américain était divisé, en fait, comme la société américaine ?
                        Divisé entre les partisans du mondialisme « pur et dur » et les partisans des intérêts de l’Amérique avant tout.
                         
                        Derrière les mondialistes qui soutiennent Obama, Clinton et hier Bush :
                        Les sionistes, la CIA, les médias et l’establishment, les vendeurs d’armes.

                        Derrière les seconds qui soutiennent Trump :
                        Les militaires, le renseignement militaire, le FBI, une partie des grands patrons de l’industrie.
                         
                        http://reinformation.tv/trump-pouvoir-reel-usa-cia-fake-intervention-poutine-presidentielle-mille-63897-2/
                        L’analyse est intéressante, elle expliquerait les révélations de wikileaks contre Clinton, avant l’élection, et les efforts actuels de la CIA, qui essaie d’évincer Trump en faisant croire à une manipulation des élections par la Russie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès