• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean-François Dedieu

Jean-François Dedieu

Retraité de l'Education Nationale, enfin libéré du devoir de réserve !
Fidélité à celui que j'étais dans ce qu'il avait de positif et d'ouvert au monde... et que je veux rester...
Français, Tchèque, Languedocien, ouvert au monde j'espère et sensible au destin des Hommes après avoir vécu ou séjourné au Brésil, en Tchécoslovaquie, en Rhône-Alpes et dans notre Sud, à Mayotte et à la Réunion. 
Editeur et auteur de : Le Carignan, 360 pages, 2008 (monographie sur les années 1956-1967 à Fleury-d'Aude).
Editeur de Caboujolette, François Dedieu, 320 pages 2008 (monographie sur les années 1920-1960 à Fleury d'Aude).
Projets en cours sur Mayotte, la Tchécoslovaquie, le Languedoc...
Mise à jour du 22 mars 2014. Suite à la passivité coupable de ceux qui devraient défendre Mayotte contre le mépris, la haine, le racisme, je ne m'engage plus seul sur Avox pour plaider la cause de l'île...
« Pour être un membre irréprochable parmi une communauté de moutons, il faut avant toute chose être soi-même un mouton. » Albert Einstein.
« Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.  » Albert Einstein.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/02/2013
  • Modérateur depuis le 15/03/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 60 695 710
1 mois 1 10 20
5 jours 1 9 20
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1105 627 478
1 mois 6 5 1
5 jours 6 5 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 24 février 2013 19:27

    Les lois permettent le paiement du déménagement ainsi que d’une prime (23 mois de salaire sur 2 ans pour les fonctionnaires) qui compense le loyer, la vie chère, les billets d’avion. Le coût pour le contribuable est à relativiser puisque la facture imputable à l’immigration clandestine (santé, scolarité, détention [70 % de la pop carcérale] surveillance et reconduites à la frontière est évaluée à environ 70 millions€/an.     


  • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 24 février 2013 08:43

    Merci d’avoir décrit avec justesse plusieurs aspects du problème de l’immigration clandestine. Si Ahamed, le confident de Vahibé reconnaît que certains, dont lui, profitent de la situation, et que tout le monde comprend aisément pourquoi les clandestines sont des femmes dociles, les conséquences sont pires en ce qui concerne les exploiteurs. Il est de notoriété publique que certaines femmes sont violées par des prédateurs sexuels entre le moment où elles abordent et celui où elles trouvent un transport pour rejoindre leur point de chute. Et pour ce qui est de l’économie souterraine, dans les années 90, je me suis laissé dire qu’un exploiteur avait demandé un pot-de-vin avant d’embaucher un clandestin et que le 29 du mois, l’ouvrier non déclaré avait été mis dehors sans être payé parce que menacé d’être dénoncé aux gendarmes.
    Bien sûr, en amont, les autorités ont leur part de responsabilité : je vous rejoins entièrement dans votre conclusion. Et cela met mal à l’aise les tenants des lois mémorielles qui fustigent seulement les Blancs esclavagistes et colonialistes alors que l’exploitation de l’homme par l’homme demeure le fait de l’espèce humaine où qu’elle se trouve sur la planète.


  • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 23 février 2013 19:22

    Et ce môssieur déplore de ne pouvoir œuvrer contre le cumul des mandats avant 2017, l’hypocrite !


  • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 23 février 2013 19:20

    Les politicards professionnels de tous bords sont dans ce cas.
    Et je trouve vos symboles du communisme déplacés à propos d’une Europe complètement livrée à l’ultralibéralisme.


  • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 23 février 2013 19:12

    Xxx xxx xxx 162, merci d’avoir vérifié que mes chiffres sont communément admis ; vous m’en voyez rassuré. Et pour les mensonges d’Etat, réjouissons-nous de ce que l’Internet jusqu’à présent libre nous permette d’en apprendre comme jamais. Restons vigilants (c’est d’ailleurs la devise de Mayotte).

    Par contre, je crois que tout oppose les trajectoires de l’Algérie et de Mayotte : les Mahorais ont voté pour rester français et n’ont pas été abandonnés, par chance. Et si je partage la même compassion pour les populations autres que berbères et arabes, ma référence aux Harkis n’était que ponctuelle (je n’oublie pas non plus les Juifs séfarades qui, contrairement aux autres communautés, avaient bénéficié de la nationalité française).

    Finalement notre désaccord porte sur ma « dénonciation pas vraiment assumée » dites-vous. Si, si, je suis pour Mayotte française, je respecte le combat mené par les Mahorais. Cela ne m’empêche pas de regretter les naufragés qui périssent entre Anjouan et Mayotte, cela ne m’oblige pas à être outrancier. Et si l’Etat mené par des politicards professionnels est trop souvent blâmable, si les « droits de l’hommistes » sont partisans, j’appartiens au même pays, à la même communauté. Ce n’est pas en braquant les gens qu’on les fait évoluer. Je suis prêt aussi à assumer mes erreurs et si l’illustration que vous avez oubliée pour ne voir qu’une barque de clandestins fustige notre « Etat policier », je vous prie de m’en faire la démonstration.  







Palmarès