• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Decouz

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 139 0
1 mois 0 31 0
5 jours 0 7 0

Derniers commentaires


  • Decouz 27 juin 12:53

    Le jour de la aid al fitr, on donne une aumône, et les musulmans invitent souvent leurs voisins quelle que soit leur religion ou absence de religions à partager de la nourriture.
    De toute façon cette caricature serait plutôt une atteinte à l’esprit humaniste de St Exupery, qui n’avait certes pas d’illusions sur les hommes, mais qui cherchait plus à les réconcilier qu’à les blesser.


  • Decouz 27 juin 09:24

    Il est vrai que les assimilations phonétiques indépendantes de tout étymologie son fréquentes à la fois chez certains auteurs et dans la mémoire populaire, par exemple les différents saints portant le nom d’Antoine finissent pas faire un compact qui ne tient pas compte des différents individus qui ont porter ce nom.
    Parfois comme chez St Thomas, il y a des assimilations de sens à qui n’ont pas de raison étymologique, simplement à partir de sons plus ou moins commun ; si on peut contester cet usage, sauf poétiquement, dans les langues évolutives, il est plus logique dans les langues sacrées, qui ne sont pas ou peu évolutives et où la relation son/orthographe est plus rigoureuse (totalement en sanskrit par exemple).
    Mais le Jésus français ne sonne pas comme le « Jiseuss » anglais ni comme ses équivalents dans les autres langues, qui sont tout autant éloignées de la prononciation d’origine.
    Le genre littéraire des Evangiles est celui des écrits juifs narratifs, pas de biographie précise, pas de description des lieux, pas de précisions psychologique sinon des indications sommaires, la trame n’est pas continue, c’est une succession de tableaux à visée exemplaire ou pédagogique. Quelle que soit l’opinion que l’’on puisse avoir sur les visions par exemple de Catherine Emmerich, elle donne une idée de ce que peut être une chronique précise des évènements.


  • Decouz 26 juin 22:46

    Non pardon hassid commence avec un h, un h aspiré :
    https://fr.wiktionary.org/wiki/hassid
    Cela parait bien être deux racines distinctes, en plus de l’histoire qui est rapportée de l’ancêtre de Mohammed.


  • Decouz 26 juin 22:37

    Bonsoir, je ne crois à la parenté entre hâchim -hassid (pluriel hassidim), puisque hassid signifie pieux en hébreu, en fait la première lettre est kh, comme la jota espagnole, hâchim qui a donné le nom/surnom à l’ancêtre de Mohammed (en plus de son nom de naissance Amr ) signifie en arabe celui qui rompt le pain, la première lettre est un ha (le h sonore, cinquième lettre de l’’alphabet), c’est ce que je trouve sur wikipedia, je ne trouve pas ce sens exact dans les dictionnaires, mais l’idée de générosité, ce surnom lui fut donné après qu’il eut eut sauvé sa tribu d’une famine :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Hachim_ibn_Abd_Manaf

    Vous connaissez (sans doute) l’oeuvre monumentale de John P. Meier « Un certain juif Jésus » ?
    Entre autres sujets , abordés d’un point de vue historique, il examine la situation des divers groupes juifs influents à l’époque, et leur rapport avec Jésus, dont celui des Esséniens (vers la fin du compte rendu)  :

    https://www.cairn.info/revue-recherches-de-science-religieuse-2008-2-page-173.htm


  • Decouz 24 juin 21:05

    @Allexandre

    A propos de votre remarque à Massada :
    Bizarre d’ailleurs cette histoire de génocide en Inde, qui est répétée en boucle sur certains sites pro Israel : Nehru par exemple n’en parle pas dans son histoire de l’Inde, il était pourtant censé connaitre ce qui s’est passé dans son pays en tant qu’Indien et homme politique.
    Tout ce qu’il écrit, c’est que la première vague arabe n’a pas causé de dommages énormes, ce sont les invasions afghanes qui ont été les plus destructrices, mais il n’en accuse pas l’islam.
    Avec Timour ce sont les Mongols, qui ont aussi fait des ravages dans les pays islamiques.
    Il faut aussi voir les choses du point de vue des guerriers hindous :  c’est un déshonneur pour eux de n’avoir pas su ou pu défendre leur terre, et ce n’est sûrement pas dans leur mentalité de prendre une position victimaire.
    De toute façon l’histoire de l’islam en Inde est complexe et longue, il y a eu une sorte de fusion de civilisation (les musiciens de musique indoue sont souvent des musulmans aujourd’hui) et il suffit de regarder tout ce qu’a écrit le professeur en question sur l’islam pour sortir de ces raccourcis qui sont utilisés pour défendre la cause sioniste.







Palmarès